120. Nous ne sommes pas mis en valeur.


– Quel poste occupez-vous

Professeur d’histoire géographie.

– Depuis combien de temps enseignez-vous ?

4 ans

– Pour quel salaire ?

1500 €

– Pourquoi avoir choisi l’enseignement ?

Reconversion, deuxième vie, adaptabilité du travail personnel.

– Pourquoi êtes-vous fier d’être enseignant ?

Pour les élèves qui progressent et sont heureux de venir en classe avec moi.

– Quel moment de votre carrière vous a le plus rempli de joie ?

Tous mes sixièmes (78) qui ont chacun à leur rythme progressé plus que je ne l’envisageais !

– Qu’est-ce qui est le plus dur dans votre métier ?

Le regard des parents, sur les absences pour maladie.

– Que pensez-vous de l’image des enseignants dans l’opinion publique ?

Très éloignée du métier.

– Quel rôle ont les politiques dans l’image des enseignants ?

Nous ne sommes pas mis en valeur.

– Que souhaitez-vous voir changer pour vos élèves ?

Le nombre d’élèves par classe, des programmes moins lourds qui permettent d’approfondir toutes les compétences et de répondre à la curiosité des élèves.

– Que souhaitez-vous voir changer pour vous ?

Pouvoir être titularisée, moins de stress.

– Combien de temps travaillez-vous par semaine ?

20h au collège, environ autant à la maison.

– Travaillez-vous durant les vacances et combien d’heures par semaine ?

20h environ

– Racontez une anecdote douloureuse de votre vie d’enseignant avec vos élèves?

C’est plutôt avec des parents qui pensent que lorsqu’on est malade, on est juste absent comme ça… S’entendre dire aux conseils de classe que les parents s’inquiètent des absences alors que même malade vous gérez travail, communication avec les élèves via la plateforme de travail. Je suis plus stressée de manquer que de maladie… Décembre, crise de calcul néphrétique je pleurais de douleur et d’angoisse parce que j’avais été absente déjà quinze jours suite à un virus qui avait touché les voies respiratoires…

– Racontez une anecdote douloureuse de votre vie d’enseignant avec la hiérarchie ?

Pas de problème particulier.

– Pourquoi continuez-vous à exercer ? Ou pas.

J’aime mon métier, mes élèves, ma matière, j’aime les accompagner, être là même si c est pour autre chose que l’enseignement de l’histoire. Je suis volontaire aux « devoirs faits » parce que j’aime créer du lien avec nos élèves.

Vous aussi, témoignez !


https://docs.google.com/forms/d/16Qx0ZOJmhhkpZ5W04Xsj4vxj5UvhK80bH2Wh3kCttWE/edit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s